Des toiles, des dessins, de la peinture, des figures, des mots, des pages, des partitions, des auteurs, des artistes : tous réunis dans un chapelet de tableaux, assemblés eux-mêmes en un livre. C’est ainsi que se dévoile l’œuvre de Katia Traboulsi subtilement intitulée « Des autres ».

Réfutant catégoriquement l’illustre formule de Sartre, Traboulsi vient attester que l’enfer n’est surtout pas les autres. Elle s’est inspirée des textes et des œuvres des autres, et les a reproduits sur ses tableaux. Elle a fait figurer le corps et le visage des autres sur ces pages imprimées sur toiles. Mélange de lumières, de couleurs et de mots : c’est sa manière à elle d’y voir clair, et d’inviter le lecteur/spectateur à découvrir, à l’ombre de ses toiles, la lumière de la parole et de la couleur.

De Marc Levy à Katherine Pancol et Gilbert Sinoué, en passant par Etel Adnan, Georges Corm, Tania Hadjithomas Mehanna, Claude el Khal et Mona Moukarzel, sans oublier entre autres Gabriel Yared, Fifi Abou Dib et Ricardo Karam, Katia Traboulsi nous invite à découvrir son petit coin de lecture et les 74 auteurs et artistes qu’elle affectionne.

Grâce à Tamyras, maison d’éditions avant-gardiste au Liban, œuvrant hors des sentiers battus pour la promotion et la diffusion du Livre en langue française, ces 74 œuvres multiples sont devenues l’objet d’un ouvrage intitulé « Of Others – Des Autres ».

« Il n’y a de meilleure œuvre au monde que de communiquer avec toutes les âmes, de rechercher tout ce qui peut nous rapprocher des autres êtres » disait Paul Brulat. C’est cette pensée qui nous vienne à l’esprit, en parcourant l’exposition de Traboulsi, dont le vernissage s’est déroulé le vendredi 7 octobre aux Souks de Beyrouth. À tous les curieux qui aimeraient en savoir plus, l’expo continue jusqu’au 23 octobre, de 16 à 22 heures, et le livre est disponible dans toutes les branches de la Librairie Antoine et sur le site Antoine Online.

Par Marie-Josée Rizkallah
Libanews