Le site d’information Al Nashra met en cause le procureur de la république, le juge Ghassan Oweidat, accusé de bloquer une demande d’assistance judiciaire dans le cadre de l’affaire du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé. Outre ce dernier, son frère Raja et son assistante Mariane Hoayek sont accusé d’avoir transféré illégalement des millions de dollars à l’étranger.

Les documents révèlent que le procureur de Paris, le juge Stéphane Thibault, à la demande du juge Aude Buresi, a envoyé une demande d’assistance judiciaire libanaise, sur le sujet du détournement de fonds et du blanchiment d’argent, de l’enrichissement illicite, de la fraude et de l’utilisation du faux, de l’évasion fiscale en faveur de ces 3 personnes.

La Justice Francaise les accuse également d’actes criminels avec des documents fournis par un enregistrement électronique. Le site estime que ces documents suffisent à faire arrêter les personnes impliquées dans ces crimes financiers, une procédure pourtant pas lancée par le procureur de la république, le juge Ghassan Oweidat.

Poursuite-riad-salame

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?