Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan Al Saoud a estimé que les canaux de communication entre le Liban et son pays sont actuellement coupés pour le moment, appelant la classe politique à prendre les mesures nécessaires pour libérer le Liban selon lui occypé par l’Hezbollah et par conséquent par l’Iran

Cette information intervient alors qu’un ancien ambassadeur saoudien au Liban entre 2004 et 2009 puis ancien ministre de l’information entre 2009 et 2014, Abdulaziz Khoja, a indiqué avoir survécu à 3 tentatives d’assassinat alors que le Liban passait par une période trouble suite à l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri, proche également de l’Arabie saoudite, sans désigner les personnes impliquées. Il a aussi estimé à 72 milliards de dollars l’aide accordée par Riyad au Liban depuis 1990.

Cette information intervient alors que Riyad, ainsi que les Emirats Arabes Unis, le Koweït et Bahreïn, ont décidé de renvoyer leurs ambassadeurs du Liban et rappelé le leur présent au Pays des Cèdres suite à la diffusion des propos du ministre de l’information Georges Cordahi, avant sa nomination, qui décrivait les opérations militaires menées au Yémen par la coalition menée par le royaume saoudien, comme une agression.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.