Beyrouth : L’UNESCO a achevé la réhabilitation des 280 institutions éducatives endommagées par les explosions du port

77

L’UNESCO annonce lundi l’achèvement de son projet de réhabilitation des 280 institutions éducatives qui avaient été endommagées par les explosions au port de Beyrouth le 4 août 2020. Ce projet ambitieux a été réalisé en un temps record de 18 mois.

La double explosion qui a dévasté une grande partie de la ville, le 4 août 2020, a détruit ou endommagé 80 % des infrastructures du centre de Beyrouth, dont 280 institutions éducatives. Au moins 85 000 élèves ont alors été privés d’école. Face à cette tragédie, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, s’est rapidement rendue sur place pour lancer une initiative internationale ambitieuse, intitulée « Li Beirut » (« Pour Beyrouth » en arabe), afin de soutenir la population libanaise et la reconstruction de la ville.

L’UNESCO et ses partenaires ont lancé un appel aux donateurs qui ont répondu présent en fournissant 35 millions de dollars, soit le montant total nécessaire pour répondre aux besoins. Grâce à ces financements, les travaux de réhabilitation ont pu être lancés rapidement et, malgré la pandémie, ils se sont poursuivis jusqu’à être complètement achevés aujourd’hui.Seulement 18 mois après la catastrophe, nous sommes heureux d’annoncer que la promesse qui a été faite est une promesse tenue. Grâce aux donateurs, à la mobilisation des équipes de l’UNESCO et à celle de nos partenaires, l’objectif de réhabiliter les 280 institutions éducatives endommagées est atteint. Il s’agit là d’une preuve concrète de la capacité de notre Organisation à se mobiliser et à agir rapidement en cas de crise majeure. L’UNESCO est déterminée à soutenir ses États membres et à garantir l’accès à l’éducation, qui est un droit fondamental.

After - Hawd El Wilaya - Li Beirut
Before - Achrafiyeh 3rd Public School - Li Beirut

En détail, ces 280 institutions éducatives se composent de 228 écoles, 32 universités et 20 centres de formation. L’UNESCO remercie tout particulièrement Education Above All Foundation et Education Cannot Wait pour leur importante participation à l’initiative « Li Beirut ».

En plus des réhabilitations, l’UNESCO a fourni des équipements et du mobilier, ainsi que des appareils aux universités et écoles publiques. Elle a par ailleurs œuvré à la rénovation de onze bibliothèques scolaires de la capitale, formant les bibliothécaires et les enseignants, et collectant des livres.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.