S’exprimant à l’occasion de la fête d’Ashoura, le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a indiqué qu’un premier tanker iranien devrait prochainement appareiller à destination du Liban. Il a également mis en garde les Etats-Unis contre toute tentative de l’intercepter.

À cette occasion, le dirigeant du Hezbollah a rappelé à la protection des lieux saints de Palestine, une responsabilité de la Nation Islamique, selon lui et estimé que “les sionistes” craignent désormais le rôle de l’Irak dans un conflit.

Commentant le retrait américain d’Afghanistan, Hassan Nasrallah a estimé qu’après cette défaite, viendra le tour d’un retrait d’Irak et de Syrie, rappelant que Bagdad a appelé à un retrait des troupes US de son sol d’ici la fin de l’année. En Syrie, il estime que les soldats américains devraient quitter la zone de Tanaf en raison de l’absence de membres de Daesh sur place.

L’axe de la Résistance est forte et Israël devient anxieux, conclu Hassan Nasrallah.

Sur le plan local, le Hezbollah a réitéré son appel à la formation d’un nouveau gouvernement, réfutant toute information concernant l’exercice de pression par lui sur ses alliés.

Il rappelle que l’Iran n’a jamais interféré dans les affaires domestiques libanaises, contrairement à certaines ambassades.

Abordant la question de la pénurie de fioul, il estime la crise fabriquée par des personnes détenant un monopole. Saisir n’est pas suffisant, allusion aux opérations des forces de l’ordre ces derniers jour, il s’agit aussi de mettre ces personnes en prison.

Hassan Nasrallah a également annoncé le départ dans les heures prochaines, d’un premier tanker en provenance d’Irak et que d’autres navires sont attendus.

Il ne s’agit pas d’une confrontation mais d’une volonté d’aider, a-t-il répondu indirectement aux personnes qui ont accusé le Hezbollah de prendre le rôle de l’état dans ce domaine avant de mettre en garde les Etats-Unis et Israël contre toute tentative d’interception de ce navire, considéré comme territoire libanais, allusion à de possibles représailles par conséquent.

Cependant, le Hezbollah n’interfère pas dans les affaires internes libanaises mais l’ambassade de Etats-unis incite les libanais à se battre eux. Il décrit la représentation américaine du Awkar non par comme une mission diplomatique mais comme une ambassade visant à conspirer contre le peuple libanais.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն