Sur le front législatif alors qu’un scrutin est prévu pour mai 2022, 11 listes ont déjà été présentées devant le ministère de l’intérieur alors que le délai en vue de déposer ces listes s’achève le 4 avril prochain.

Cette information intervient alors que les choses se corsent actuellement concernant la campagne électorale. De vives tensions se font toujours sentir au sein de la communauté sunnite, avec les accusations de l’ancien premier ministre Saad Hariri qui manoeuvrerait en vue d’obtenir une défaite des listes présentées par son prédécesseur, l’ancien premier ministre Fouad Saniora.

Par ailleurs, le président du bloc parlementaire de la Fidélité à la Résistance, le député Mohammed Raad, membre du Hezbollah a indirectement accusé ses opposants à souhaiter obtenir une majorité lors des prochaines élections en vue de normaliser les relations entre le Liban et Israël, avec en ligne de mire indirecte le mouvement des Forces Libanaises. Il s’agit donc, selon lui, d’une bataille politique.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.