Chose n’est pas coutume, la livre libanaise continue à fortement s’apprécier au marché noir, 2 semaines après avoir brusquement perdu beaucoup de terrain face au dollar, suite à la récusation du premier ministre désigné Saad Hariri.

Ce mouvement à la hausse de la livre face au billet vert intervient alors que devrait être désigné aujourd’hui, un nouveau premier ministre désigné, probablement Najib Mikati qui apparait large favori, à l’issue des consultations parlementaires obligatoires qui se tiendront au palais présidentiel de Baabda.

Ainsi, le taux de change à l’achat de la livre libanaise face au dollar est de 17 800 LL/USD à l’achat et à 17 850 LL/USD à la vente.

Cette hausse de la livre libanaise intervient également alors que les experts qualifiaient que le taux de 23 450 LL/USD atteint il y a 2 semaines d’irrationnel et loin des taux de parité réel de la monnaie locale. Ils estiment qu’un tel fossé pourrait s’expliquer par des mouvements spéculatifs ayant pour objet de déstabiliser la situation politique actuelle, certaines personnes, notamment possédant des intérêts dans le milieu bancaire qu’ils pourraient ainsi utiliser comme levier, ayant ainsi manipulé le cour de la livre face au dollar.

Par ailleurs, les agents de change officiels font également état d’un manque de livres libanaises sur le marché, indiquant un mouvement au reflux de la masse monétaire, une politique voulue par les autorités monétaires qui avaient, depuis 2019, recouru plutôt à la planche à billet. La masse monétaire M1 a ainsi augmenté de 500% au cours des 2 dernières années, pour tenter de compenser la paralysie du système bancaire.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն