Née en 1978 et ayant passé son enfance au Liban et ayant émigré pour Lyon, Rima Abdul-Malak a été nommée ministre de la culture au sein du gouvernement, succédant ainsi à Roselyne Bachelot au sein du premier gouvernement d’Elisabeth Borne suite aux élections présidentielles qui ont vu la réélection du président de la république Emmanuel Macron.

Elle est diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon en 1999, est également titulaire d’un DESS Développement et Coopération Internationale de l’université Panthéon-Sorbonne, obtenu en 2000.

Elle intégrera ensuite le Comité catholique contre la faim et pour le développement en Israël et dans les territoires palestiniens et devient directrice de l’association Clown sans frontières en 2001. Cette ONG organise des spectacles pour enfants dans les zones de guerre.

À partir de 2007, elle entame un nouveau tournant dans sa carrière en étant directrice du pôle musique actuelles de l’Institut français, puis en 2008, intégrant la Mairie de Paris comme conseillère spectacle vivant au service culture, avant de devenir directrice de cabinet de Christophe Girard, adjoint à la culture de la capitale française.

En 2012, elle est nommée conseillère culture du Maire de Paris, Bertrand Delanoë.

En 2014, Rima Abdul-Malak rejoint la fonction publique avec le service culturel de l’ambassade de France à New York en tant qu’attachée culturelle et succède en 2019 à Claudia Ferrazzi au poste de conseillère culture et communication de l’Elysée. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.