Le Premier Ministre Hassan Diab officialisant la demande d'aide économique du Liban au FMI. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Suite à l’approbation par le conseil des ministres, hier, du plan de sauvetage de l’économie libanaise, le Premier Ministre Hassan Diab et le ministre des finances Ghazi Wazni ont officialisé une demande d’assistance au Fonds Monétaire International (FMI).

Le Premier Ministre a estimé que cet acte est un moment charnière dans l’histoire du Liban, inaugurant la première étape pour sauver le Liban de la crise économique.

Il est difficile de s’en sortir sans une assistance efficace et effective, souligne Hassan Diab. Il avait déjà décrit la journée d’hier comme étant historique.

La crise économique frappe actuellement de plein fouet le Pays des Cèdres, confronté à une détérioration sans précédente de la livre libanaise face au dollar et à une augmentation de la proportion de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Certains rapports estiment que 75% de la population serait ainsi devenus vulnérables face à la crise sociale et économique.

Le plan présenté hier prévoit ainsi que laisser flotter la livre libanaise face au dollar, et fait la part belle à la lutte contre la corruption et contre le détournement des fonds publics.

Aussi, le plan vise à restructurer les secteurs bancaire et financiers pour stimuler l’économie et créer des emplois, sur une période de 5 ans avec pour objectif la réduction des déficits publics et l’obtention d’un soutien étranger, et notamment du FMI en plus des fonds promis en avril 2018 lors de la conférence CEDRE. L’annonce de ce plan était très attendu depuis la déclaration de défaut de paiement du Liban début mars.

Lire également

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.