S’exprimant ce samedi à l’occasion de la fête chiite d’Ashoura, le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a indiqué que son organisation suit d’heure en heure les développement actuels à Gaza. Un contact permanent avec le Jihad Islamique est aussi en cours tout comme avec le Hamas et les autres factions palestiniennes.

Il a ainsi averti Israël de ne pas répéter au Liban l’erreur selon lui commise par elle suite à l’assassinat de plusieurs dirigeants du Jihad Islamique, estimant par ailleurs que la Résistance Palestinienne vaincra.

“Nous avons entendu des déclarations d’intimidation de l’ennemi contre la résistance en Palestine et la résistance au Liban. Il bombarde Gaza et s’adresse au Liban en même temps, mais il fait de mauvais calculs”, note Hassan Nasrallah. Il faisait ainsi allusion aux déclarations de différents responsables israéliens menaçant le Hezbollah et le Liban de représailles alors qu’un navire de forage arrivait au niveau du champ gazier de Karish situé dans une zone revendiquée par le pays des cèdres et l’état hébreu.

Le ministre israélien des Finances, Avigdor Lieberman, a ainsi menacé “d’effacer la banlieue sud de Beyrouth” si le Hezbollah attaquait la plate-forme gazière Qarish

Le Hezbollah avait alors répliqué en tendant d’envoyer des drones de surveillance au niveau de cette zone, drones annoncés comme abattus par les forces israéliennes. La situation s’était quelque peu stabilisée ensuite suite à la venue du médiateur américain Amos Hochstein qui a repris sa mission de bons offices entre les 2 pays.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.