Le siège de la Banque du Liban. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.
Le siège de la Banque du Liban. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.

Par un communiqué, la Banque du Liban indique que La Banque du Liban indique que 50 millions de dollars ont été échangés au taux de change de 22 230 LL pour un dollar via sa plateforme Sayrafa adressée aux banques et aux bureaux de change.

Cette annonce intervient au lendemain de la reconduction pour le mois de février de la fameuse circulaire 161 permettant le retrait en livres libanaises de dépots libellés en dollar au taux de 8 000 LL/USD.

Ainsi, certains clients échangent ensuite ces livres libanaises au taux de la plateforme électronique Sayrafa dont les dollars sont actuellement fournis par la banque centrale, cela afin de préempter un possible haircut plus important qui pourrait advenir à l’issue des négociations avec le Fonds Monétaire International.

Côté marché noir, le taux de parité actuel est de 22 700 LL/USD à l’achat et de 22 800 LL/USD à la vente. Ainsi le différentiel entre taux au marché noir et taux “Sayrafa” a été réduit après que la BdL a décidé d’injecter environ de 200 millions de dollars via les banques locales, alors que le ministre des finances, ancien directeur des opérations de la Banque du Liban, a indiqué que le taux de parité utilisé dans le cadre du budget 2022 sera de 10 083 livres libanaises pour un dollar. Enfin, les autorités libanaises auraient également indiqué souhaiter calquer le dollar douanier sur le taux de la plateforme électronique Sayrafa au lieu du taux de change officiel de 1507 LL/USD, faisant craindre une nouvelle augmentation rapide des prix des marchandises importées dont le Liban dépend à 70%.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.