La Banque du Liban a prolongé la circulaire 161 ce vendredi 30 septembre.

Celle-ci, mise en place début janvier 2021, permet l’achat de devises étranges et notamment de dollars par les banques et les changeurs via la plateforme électronique de la BdL Sayrafa via des mesures dites exceptionnelles. Cette information intervient alors que pourtant, le ministère des finances a décidé de modifier la parité officielle de 1 507 LL/USD à 15 000 LL/USD début novembre.

On ignore pour l’heure si la Banque du Liban va poursuivre le fonctionnement de sa plateforme Sayrafa au-delà de cette date de novembre. Pour rappel, depuis sa mise en place, la parité de la livre libanaise face au dollar s’est régulièrement dégradée abordant ces derniers jours, le seuil symbolique des 30 000 LL/USD contre près de 39 000 LL/USD au marché noir alors que la BdL a cessé de subventionner les carburants, suite à la dégradation du niveau de ses réserves monétaires disponibles en-dessous même du niveau des réserves obligatoires formées par les derniers dépôts des épargnants.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?