L'Orange House de Mona Khalil et la Plage de Mansoura au Sud Liban. Crédit photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Le porte-parole de la FINUL, Andrea Tenenti, a indiqué que la Force intérimaire des Nations Unies au Liban étudie actuellement les moyens d’aider le Liban à faire face aux conséquences de la marée noire en provenance d’Israël et qui pollue une grande partie des plages libanaises notamment au Sud du Liban.

Pour rappel, l’origine de cette marée noire reste pour l’heure inconnue. Egalement affectées, les autorités israéliennes font également face à la pollution d’une grande partie de leurs côtes.

Côté libanais, le président de la république libanaise, Michel Aoun avait exhorté les administrations publiques ce jeudi à prendre toutes les mesures à prendre pour limiter la marée noire et ses conséquences négatives sur le littoral libanais, en particulier après l’apparition de taches noires sporadiques sur la côte sud jusqu’à la capitale libanaise.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն