Le compositeur libanais Samir Sfeir aurait été arrêté en Arabie Saoudite où il était présent à l’invitation d’un responsable du ministère de l’information et alors qu’il avait à plusieurs reprises fait connaitre son soutien au dirigeant du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah.

Samir Sfeir s’était également fait connaitre pour être un fervent partisan du président Michel Aoun et du Courant Patriotique Libre, suscitant une vague d’indignation parmi une partie des libanais, qui s’interrogent sur un possible délit d’opinion.

Âgé de 59 ans, cette arrestation aurait été confirmée par son épouse, qui aurait reçu l’autorisation de lui rendre domicile pour être ensuite refoulée devant la prison où il est détenu. Son domicile aurait également été perquisitionné il y a une semaine et des ordinateurs et téléphones portables saisis.

Pour l’heure, les autorités saoudiennes refusaient de répondre aux demandes d’informations libanaises concernant les raisons de son arrestation.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն