Publicité
Home L'Actualité du Liban Le dialogue avec le Hezbollah est nécessaire pour bâtir un état fort...

Le dialogue avec le Hezbollah est nécessaire pour bâtir un état fort (Walid Joumblatt)

La résidence de Walid Joumblatt à Moukhtara dans le Chouf. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
La résidence de Walid Joumblatt à Moukhtara dans le Chouf. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

S’exprimant sur les ondes d’une chaine jordanienne, l’ancien député Walid Joumblatt a décrit le mandat présidentielle actuel comme un échec et un désastre, “un mandat malveillant qui veut liquider tous les rivaux en politique ou les autres partis sur la scène libanaise”.

Il a aussi abordé la question du Hezbollah après en avoir fait son cheval de bataille durant les élections législatives. “Le Hezbollah n’est pas venu au Liban depuis la lune. Il est survenu dans des circonstances libanaises objectives résultant de l’invasion israélienne du Liban et il est ensuite venu grâce au soutien de la République islamique d’Iran. Il existe, il n’est pas composé d’étrangers et il représente une grande partie des Libanais”, reconnait cependant le dirigeant Druze.

Tout président libanais doit dialoguer avec le Hezbollah et intégrer ses armes à la stratégie de défense du pays des cèdres.

“Nous construirions plus tard un État fort, mais pour le construire, nous avons besoin de capacités. Le dialogue avec le Hezbollah et d’autres est essentiel”, estime Walid Joumblatt avant de s’en prendre aux partis qui mentionnent les résolutions de l’ONU lorsqu’ils parlent de leur stratégie contre le du mouvement chiite et exigeant son désarmement, allusion notamment aux Forces Libanaises. “Il a sa politique et j’ai la mienne, mais nous pourrions nous rencontrer sur les grandes lignes”, reconnait Walid Joumblatt concernant les divergences entre les 2 hommes en dépit d’un rapprochement lors des élections législatives.

Ces résolutions, comme celles concernant la Palestine restent inappliquées, constate l’ancien député, annonçant sa prochaine rencontre avec des représentants du mouvement chiite.

Cette réunion ne concernera cependant pas la question de la prochaine présidentielle, précise-t-il, mais plutôt les dossiers liés à l’électricité et la création d’une compagnie nationale exploitant les ressources pétrolières potentielles.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

NO COMMENTS

Un commentaire? إلغاء الرد

Exit mobile version

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: