Le secrétaire général de l’ONU a prolongé pour 2 années consécutives, le mandat du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) conformément à la résolution 1757 en date de 2007 du conseil de sécurité de l’ONU et en charge de juger les personnes impliquées dans l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri et d’autres personnalités.

Le communiqué indique que cette période pourrait s’achever plus tôt en cas d’achèvement des affaires dont le TSL est saisi, si elle est plus tôt, ou jusqu’à l’épuisement des fonds disponibles. Pour rappel, le Liban, en grande difficulté économique, contribue à 49% du budget de cette institution.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.