Longtemps attendue, le ministère de la santé publique a finalement décidé d’augmenter le tarif d’une séance de dialyse pour les patients traités aux frais du ministère.

Le nouveau tarif de l’hôpital pour chaque séance de soins a été fixé à un million de livres libanaises pour l’établissement, et pour le médecin à 200 000 LL pour le médecin, les compensant quelque peu par rapport à la dégradation de la parité de la livre libanaise face au dollar.

Par ailleurs, “les fournitures médicales pour le traitement sont entièrement prises en charge” par les services de santé publique. Toute nouvelle charge supplémentaire pour être alors dénoncée et faire l’objet de poursuites judiciaires, précise le communiqué.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.