Publicité
Home En Bref Le ministère de l’énergie investi par des manifestants

Le ministère de l’énergie investi par des manifestants

De gauche à droite, Marc Tourelle, maire de Noisy-le-Roi, SE. M. l'ambassadeur du Liban, Rami Adwan, Marie-Hélène Aubert, maire de Jouy-en-Josas et vie présidente du conseil départemental des Yvelines, Jacques Alexis, maire de Bailly et Bertrand Cognard, conseiller départemental des Yvelines

Le Ministère de l’énergie a été investi par des manifestants qui ont déchiré le portrait du Président de la République, le général Michel Aoun, indique le groupe أخبار الساحة sur sa page Facebook.

Cette information intervient alors que le Liban traverse une crise économique d’une grande ampleur, considérée comme l’une des pires depuis la moitié du XIXème siècle par les auteurs d’un rapport de la Banque Mondiale.

Par ailleurs, la production d’électricité publique est devenue quasi-absente avec à peine 2 heures par jour depuis la fin des subventions qui étaient accordées par la Banque du Liban et de nombreux incidents dont des incidents armés au niveau des centres de distribution de courant électrique, des hommes armés exigeant le détournement des flux électriques vers certaines régions aux détriments d’autres régions.

Par ailleurs, le ministère de l’énergie devrait publier ce 1er avril, une nouvelle grille tarifaire des abonnements aux moteurs de quartier qui compensent l’absence d’électricité publique. Une importante hausse des prix est ainsi crainte par la population, déjà confrontée à une détérioration de la valeur de la livre libanaise à hauteur de 92% en 3 ans.

Exit mobile version