Le président de la république, le général Michel Aoun, a appelé les forces de sécurité à la transparence dans le cadre de la lutte contre les entrepôts privés stockant illégalement essence, nourriture et même médicaments.

Afin de restaurer leur confiance dans l’État et toutes ses agences et institutions, les Libanais ont le droit de connaître les vrais coupables derrière le monopole des médicaments, du lait pour bébé et des fournitures médicales… Ils ont également le droit de connaître ceux qui ont accumulé du carburant. et s’ils ont été arrêtés

Michel Aoun, le 31 août 2021

Ainsi, le chef de l’état estime que les agences doivent informer la population du devenir des marchandises confisquées. Il indique qu’il n’hésitera pas, de son côté, à mettre tous les faits en sa connaissance à la disposition de l’opinion publique afin d’éviter les rumeurs et les fakes news. Il s’agit aussi de révéler l’identité des personnes impliquées dans ces raisons.

Le Président de la République estime aussi que la lutte contre la corruption ne s’arrêtera pas en dépit du chantage et des pressions. Il note aussi que l’appareil judiciaire reste essentiel et nécessaire dans la poursuite et la lutte contre les monopoles, les corruptions et les personnes violents la chose publique. Il s’agit enfin de les punir.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն