L'arrivée de la barge turque à Zouk. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
L'arrivée de la barge turque à Zouk. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Le procureur Ali Ibrahim a pris une décision interdisant aux barges de production d’électricité turques de quitter le Liban.

Il s’agit, selon le juge, de faire respecter à la société Karpowership de respecter les termes du contrat qui l’obligent à verser des indemnités de 25 millions de dollars aux autorités libanaises au cas où des transactions financières et des courtages auraient été démontrés.

Ainsi, le procureur financier aurait arrêté, il y a quelques mois, plusieurs responsables locaux soupçonnées d’avoir perçu 7 millions de dollars de commissions lors du renouvellement d’un contrat entre le ministère libanais de l’Énergie et les deux sociétés – Karadeniz et Karpowership – en violation des termes du contrat.

Pour rappel, les 2 navires – Fatima Gül Sultan et Orhan Bey positionnés respectivement à la centrale électrique de Zouk Mosbeh et de Jiyeh – sont présents depuis 2013 au Liban et fournissent 400 mégawatts d’électricité continueront à fonctionner.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն