Imagerie des silos à Blé de Beyrouth endommagés par l'explosion du 4 août 2020. Crédit Photo SinA, 9 mars 2022

Les autorités libanaises ont annoncé à l’issue du conseil des ministres qui s’est déroulé ce jeudi avoir décidé de détruire les silos du port de Beyrouth, gravement endommagés par l’explosion du 4 août 2020. Parallèlement à cette décision, un mémorial consacré aux 240 victimes de l’explosion devrait également être construit.

Selon un nouveau rapport remis par un cabinet mandaté par le gouvernement, s’il n’existe pas de danger imminent d’effondrement total des silos, il s’agira de les détruire par une série d’explosions contrôlées. Il reviendra au Conseil de Développement et de Reconstruction de mettre en place les moyens nécessaires à cette destruction. Quant aux ministères de la culture et de l’intérieur, ils devront décider du monument à construire sur les lieux.

Pour rappel, un précédent rapport mené par un consultant suisse avait également estimé nécessaire la démolition des silos même si la partie sud de ces derniers était plus stable que la partie nord qui s’inclinait de plus de 2 mm par mois.

Les silos à blé du port de Beyrouth avaient été construits entre 1968 et 1970 par l’entreprise tchécoslovaque Průmstav et un financement partiel par le fonds de développement koweïtien avec un prêt à hauteur de près d’un million de livres sterling à 4% de taux d’intérêt. Le gouvernement libanais contribuera par ailleurs avec la somme de 2.2 millions de livres sterling. 

Les travaux de construction des silos seront inaugurés par le Président Charles Hélou et l’Emir du Koweït d’alors, Sabah al Salim Sabah., le 16 septembre 1968. 

Ils pouvaient contenir jusqu’à 120 000 tonnes de céréales dont 50 000 tonnes de blé. Au moment de l’explosion, les stocks étaient réduits à 17 000 tonnes de blé. Youssef Beidas, palestinien et fondateur de la Banque Intra était à l’origine de cette initiative. L’établissement financier fera faillite quelques temps après. 

Il s’agissait alors de mettre en place un centre de distribution régional de céréales au Liban qui servirait également à desservir les pays alentours. Le blé était alors principalement importé d’Australie ou encore des Etats-Unis. 

Largement endommagés par l’explosion de plus de 2730 tonnes de nitrate d’ammonium le 4 août 2020, seules quelques cellules restaient debout jusqu’au 31 juillet 2022, date à laquelle ces dernières ont commencé par s’effondrer.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.