Le président du courant patriotique libre Gébran Bassil s’est exprimé ce lundi depuis le centre Mirna Chaloul pour demander l’organisation d’une session parlementaire visant à lever l’immunité de toute personne impliquée dans le dossier de l’explosion du port de Beyrouth.

Gébran Bassil a salué la demande du Président de la République, le Général Michel Aoun à être interrogé dans le cadre de l’enquête menée par le juge Tarek Bitar alors que des rumeurs – démentie par le juge lui-même – font état du déplacement de ce dernier, à plusieurs reprises, au palais présidentiel de Baabda.

Il estime que cette explosion est également liée à la sécurité et non seulement à des négligences professionnelles et qu’elle démontre “la négligence, la corruption et le chaos de ce pays”.

Il a appelé les autorités à accorder les pleins pouvoirs à l’appareil judiciaire qui a prouvé son impartialité et estime que les enquêteurs doivent montrer leur transparence et leur compétence.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն