Les autorités libanaises se montrent inquiètes face à l’augmentation importante du nombre de décès liés au coronavirus COVID19 ces dernières semaines alors que certaines sources appellent à l’extension des mesures de confinement général à 4 semaines.

Le Président des Hôpitaux Privés, Sleiman Haroun, a ainsi appelé hier soir à l’instauration de 3 semaines de couvre-feu supplémentaires afin de juguler les contaminations toujours importantes.

Le porte parole du Conseil supérieur de défense libanais, le général Mahoumd Asmar a également appelé, dans une interview diffusée sur les ondes de la LBCI ce mardi matin, la population à respecter les règles de distanciation et d’interdiction de circulation mises en place afin de tenter de juguler la pandémie. Il a appelé les Forces de Sécurité intérieure à être plus strictes encore, alors que la situation sanitaire est terrible et les hôpitaux sont à pleine capacité.

Cependant, le général note que la décision d’extension du confinement – qui débuté la semaine dernière – sera prise par le gouvernement.

Au total, 255 956 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban, après avoir passé celui des 200 000 cas le jeudi 7 janvier. Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 252 299 cas locaux et de 3 657 cas en provenance de l’étranger. 

2 038 personnes seraient actuellement hospitalisées et, 750 personnes sont dans un état considéré comme critique, un chiffre également en hausse et 222 personnes placées sous respirateurs. 
97 909 sont actuellement actifs et 153 038 sont guéries

53 décès ont été donc annoncés ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 1 959 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

Le taux de positivité est en hausse à 19.6 %.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն