La crise économique ne semble pas concerner tout le monde: le ministère de l’intérieur a ainsi organisé une vente aux enchères pour écouler des numéros de plaque minéralogiques spéciaux.

Ainsi, la plaque d’immatriculation 111 111 Y a été vendue pour 3.1 milliards de livres libanaises, soit 2 066 666 USD au taux de change officiel de 1507 LL/USD ou 103 333 USD au taux de change du marché noir. Un autre numéro, le 66666 M a été vendu de son côté à seulement 1 milliards de livres libanaises, soit 666 666 USD au taux de change officiel de 1507 LL/USD ou 33 333 USD au taux de change du marché noir.

La vente, la 3ème du genre, aurait ainsi rapporté 6.25 milliards de livres libanaises au total et intervient en dépit d’une grève des fonctionnaires.

Le ministère de l’intérieur annonce déjà qu’une prochaine vente se tiendra dès la semaine prochaine avec en vedette, les numéros 300/M, 4444/M, 90000/M, 666666/Y.

Cette information intervient alors que le Pays des Cèdres traverse pourtant une grave crise économique. 82% de la population vit désormais sous le seuil de pauvreté alors que la livre libanaise a perdu plus de 95% de sa valeur par rapport au dollar depuis 2019. Si l’immense majorité de la population semble souffrir d’une crise financière décrite par les experts de la Banque Mondiale comme l’une des 3 pires au monde depuis la moitié du XIXème siècle avec les conséquences considérables de son impact sur le plan social ou les crises annexes sur le plan médical ou même de la sécurité alimentaire, d’autres semblent continuer ainsi à vivre dans leur tour d’ivoire…

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.