L’ordre des pharmaciens a annoncé la suspension du mouvement de grève initialement prévu ce jeudi, après que le ministère de la santé “ait commencé par faire pression sur les sociétés pharmaceutiques”, indique un communiqué.

Pour rappel, l’ordre des pharmaciens avait annoncé un mouvement de grève la semaine dernière afin de dénoncer les monopoles dont jouissent certaines entreprises d’importation de médicaments ou encore de lait infantile qui manque actuellement sur le marché.

Certaines sources accusaient ainsi ces entreprises de ne pas distribuer équitablement leurs stocks dans l’attente de la fin prochaine du programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité, médicaments, mais aussi farine et carburants, faute de fonds disponibles auprès de la Banque du Liban. Dès septembre 2020, 50% des médicaments avaient ainsi disparu du marché, indiquait déjà à l’époque l’ordre des pharmaciens. Ils demandent également une mise à jour des grilles tarifaires en raison d’un différentiel important de la parité de la livre libanaise face au dollar, induit par la dévaluation de facto des prix de leurs marchandises.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.