Publicité
Home L'Actualité du Liban Economie Liban: Le trafic passager en forte hausse pour le mois de juillet

Liban: Le trafic passager en forte hausse pour le mois de juillet

L’aéroport international de Beyrouth indique que le trafic passager a enregistré une forte hausse pour le mois de juillet, conformant les bons scores obtenus depuis le début de l’année.

823 907 personnes de plus ont ainsi transitées par l’aéroport pour le seul mois de juillet, une hausse de plus de 35% par rapport à 2021 alors que les installations étaient très affectées par la crise des transports liée à la pandémie. Le nombre de personnes à l’arrivée était de 463 296 personnes contre 355 642 personnes en 2021 et le nombre de départ était de 359 556 soit une hausse de 41.85%. 1 055 personnes ont également transités par Beyrouth.
Le nombre total de vols des compagnies aériennes nationales, arabes et étrangères qui ont utilisé l’aéroport au cours du mois de juillet a atteint 6 048 vols (une augmentation de 25,76 %), dont 3 020 vols sont arrivés au Liban (une augmentation de 25,72 %) et 3 028 vols a décollé du Liban (une augmentation de 25,79%). 

Au total, sur les 7 premiers mois de l’année, les installations aéroportuaires ont vu transiter 3 392 704 passagers, contre 2 055 203 passagers au cours des sept premiers mois de 2021, une hausse de plus de 65 %. 

6 048 rotations aériennes ont eu lieu au Liban pour le mois de juillet dont 3 020 arrivées et 2 028 départs.

Les autorités aéroportuaires notent que la tendance semble se poursuivre pour le mois d’aout, avec 188 129 passagers, dont 87 351 arrivées au Liban, 100 631 départs du Liban et 147 passagers en transit ayant emprunter l’aéroport international de Beyrouth.

Pays touché par une grave crise économique, les autorités locales pensent ainsi obtenir la rentrée de 3 milliards de dollars cet été suite à l’arrivée qu’ils espèrent massifs de membres de la diaspora libanaise. Cependant, de nombreux observateurs économiques estiment que cette vision est optimiste, notant que ces derniers tentent plutôt de dépenser les fonds qu’ils possèdent toujours au sein des banques libanaises et bloqués depuis l’instauration d’un contrôle informel des capitaux avant leurs mises en faillite.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

NO COMMENTS

Un commentaire? إلغاء الرد

Exit mobile version

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: