Le parlement libanais a échoué à élire un nouveau président de la république ce jeudi 24 novembre, alors que les manoeuvres politiques se poursuivent, notamment en France afin d’identifier un candidat consensuel avec le déplacement la semaine dernière du président du courant patriotique libre Gébran Bassil ou encore d’un émissaire de Sleiman Franjieh soutenu par le mouvement Amal et le Hezbollah qui ne bénéficie cependant pas de la couverture des principaux partis chrétiens.

Gébran Bassil aurait ainsi proposé comme candidat l’ancien ministre des finances Jihad Azour, l’ancien ministre de l’intérieur Ziad Baroud ou encore celle de Georges Khoury.

Un prochain round, le 8ème, sera organisé le 1er décembre à 11 heures.

Contrairement à la précédente session marquée par une querelle concernant le quorum ou encore l’élection de Béchir Gemayel, cette session n’a pas été sujette à des perturbations majeures. Les députés du mouvement Amal et du Hezbollah ont cependant quitté la session après le début du dépouillement des bulletins exprimés.

Au terme du scrutin du jour,

  • Michel Mouawad remporte 42 voix
  • Issam Khalifé remporte 6 voix
  • Ziad Baroud obtient 2 voix
  • 50 bulletins blancs ont été exprimés
  • ainsi que 9 bulletins de vote ont été annulés.
  • Un bulletin a été exprimé en faveur de Badri Daher aussi.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?