Les médias libanais annoncent que la proposition libanaise porte sur le fait d’accepter la délimitation de la zone maritime exclusive via la ligne 23 et non la ligne 29 en contrepartie à l’obtention de la totalité du potentiel champ gazier de Qana dont une partie se situe au-delà de la ligne 23. Israël recevrait pour sa part la totalité du champ de Karish à cheval sur la ligne 29.

Cette solution pourrait permettre le déblocage rapide de fonds nécessaires afin de mettre un terme à la crise économique que traverse actuellement le pays des cèdres, une crise considérée comme l’une des 3 pires crises économiques selon un rapport de la Banque Mondiale.

Cette proposition aurait été transmise au médiateur américain Amos Hochstein actuellement au Liban et qui devrait se rendre la semaine prochaine en Israël afin d’obtenir la réponse de Tel Aviv.

Le Liban exigerait cependant l’arrêt de tous les travaux mis en oeuvre côté israélien jusqu’à la conclusion d’un accord entre les 2 partis.

Ces informations interviennent au lendemain de la visite du médiateur américain au président de la république, le général Michel Aoun, qui lui a exposé les propositions libanaises, au premier ministre Najib Mikati et au Président de la chambre Nabih Berri qui a confirmé l’unité des positionnement politique des différents pôles du pouvoir concernant ce dossier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.