Les parents d’étudiants libanais à l’étranger ont manifesté devant la Banque du Liban pour réclamer l’application par les banques libanaises de la loi 193 instituant un dollar-étudiant au taux de parité officiel.

Ces derniers dénoncent régulièrement le manque de volonté des établissements financiers libanais à permettre le transfert de fonds à destination des étudiants libanais de l’étranger, les banques estimant nécessaire une circulaire de la Banque du Liban pour en préciser les termes alors que la banque centrale estime celle-ci comme étant non essentielle.

Pour rappel, l’association des banques du Liban a mis en place un contrôle informel des capitaux dès novembre 2019, rendant difficile tout transfert financier alors qu’un cadre législatif strict officiel est demandé par le Fonds Monétaire International sur fond d’un scandale très oublié aujourd’hui de transferts illégaux à l’étranger.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն