Le premier ministre Najib Mikati serait enclin à ne pas se présenter devant les électeurs, indique le journal Al Akbhar. Il estime également craindre une faible participation de la communauté sunnite lors de ce scrutin.

Il note également que les fonds visant à organiser les élections législatives seraient disponibles au moins aux deux tiers notamment via un financement de pays étrangers. Le dernier tiers serait facilement financable.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.