Nawaf Salam

Pressenti par certains partis dont les Forces Libanaises, l’ancien ambassadeur du Liban à l’ONU Nawaf Salam, opposé au Hezbollah, ne se serait pas montré enthousiaste à devenir le prochain premier ministre, indique-t-on de source médiatique. En effet, il serait d’une part difficile de former un nouveau gouvernement en raison de la dispersion des forces politiques au parlement mais également il serait impossible pour lui de former un cabinet sans la présence et le soutien des députés chiite du Mouvement Amal et du Hezbollah.

Pour l’heure, le premier ministre sortant, Najib Mikati serait donné favori.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.