Une fillette identifiée comme étant Yasmina al Masri est décédée au Nord du Liban, faute de soin dans les hôpitaux. Ses parents l’avaient pourtant conduites à l’hôpital islamique de la ville puis al Nini. Les 2 établissements ont cependant indiqué ne pas pouvoir l’hospitaliser faute de département pédiatrique.

Les parents de la fillette se sont ensuite rendus à l’hôpital Al Hayek toujours à Tripoli où l’administration aurait demandé une caution de 1 000 USD en vue de l’admettre, une somme dont ne disposaient pas les parents.

Pour l’heure, les causes elles-même de ce décès n’ont pas été rendues publiques.

Le ministère de la santé indique avoir ouvert une enquête afin de déterminer les responsabilités de chaque établissement et demandé à ces derniers de lui transmettre les dossiers médicaux de la fillette. Les directeurs médicaux de ces mêmes établissements sont convoqués par les responsables du secteur de la santé dès demain qui ont aussi pris contact avec la famille de la défunte afin de recueillir leurs témoignages.

Cette information intervient alors que le système de santé privé et public fait face à une importante crise induite, d’une part par des raisons financières – déjà avant l’officialisation de la crise, l’état devant 1.3 milliards de dollars au titre d’impayés – avec une situation qui s’est aggravée avec une forte hausse des prix des médicaments et équipements médicaux alors que les tarifs hospitaliers restent en-deçà de la dégradation de la parité de la livre libanaise face au dollar mais aussi d’autre part, par l’émigration de nombreux membres du personnel médical dont les médecins ou les infirmiers à l’étranger.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.