Le dirigeant du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah. Capture d'écran d'Al Manar
Le dirigeant du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah. Capture d'écran d'Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, s’est exprimé ce mercredi à l’occasion de la fête des martyrs, estimant que la Résistance Libanaise a réussi à préserver l’identité du Liban avec le sang versé et le jihad depuis l’invasion israélienne de 1982.

Il a ainsi noté que l’état hébreu est désormais en retrait et que la résistance libanaise continue à entrer en confrontation avec l’ambition israélienne, à protéger le Liban et à soutenir la Palestine en dépit des complots contre elle, même si certains au Liban ou dans la régionn estiment que leur avenir dépend de l’état hébreu et espèrent ainsi normaliser avec lui les relations diplomatiques.

Aussi, le secrétaire général du Hezbollah indique encourager les israéliens à quitter la Palestine, notant même être prêt à leur payer un billet de retour. Il note que la volonté israélienne de combattre décroit tout comme leur confiance en leur armée.

Aller à la guerre serait coûteux et difficile pour Israël, estime Sayyed Hassan Nasrallah, qui annonce que le Hezbollah détiend désormais la capacité de transformer des milliers de roquettes en missiles de précision ou encore de débuter la production de drones.

Si ces derniers souhaitent rechercher ces missiles, le leader du Hezbollah indique que ces derniers pourraient faire face à un deuxième désastre de type Ansariyeh, allusion à une embuscade qui a eu lieu au Sud du Liban en 1997 après le débarquement d’une équipe d’élite de Tsahel dont plusieurs dizaines de militaires sont décédés.

Enfin concernant les prochaines élections législatives, elles seront protégées par le Hezbollah qui les considèrent comme importantes et critiques. Elles auront lieu en temps et en heure, note le dirigeant du mouvement chiite qui indique aussi appuyer le renforcement de l’Armée Libanaise. Cette assistance ne doit pas être unilatérale mais multiple, estime Hassan Nasrallah, allusion à une aide principalement fournie par les Etats Unis.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.