La centrale électrique de Zouk Mosbeh, des Tankers et Beyrouth. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com
La centrale électrique de Zouk Mosbeh, des Tankers et Beyrouth. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com

L’Electricité du Liban (EDL) annonce que ses réserves de fioul sont suffisantes pour assurer une production d’électricité que jusqu’à fin septembre. Aussi, le fioul de grade A et B à destination des barges de production turques “Fatima Gul” et “Orhan Bey” seraient déjà épuisées, indique le communiqué de l’entreprise publique.

Les 2 unités basées à Zouk Mosbeh et Jiyeh ont donc cessé de fonctionner, précise l’EDL.

L’EDL indique tenter d’assurer un approvisionnement électrique minimum stable pour la plus longue période possible, compte tenu des conditions économiques, financières et monétaires difficiles en dépit de la fourniture de fioul issu des opérations de swap du pétrole irakien. Ces dernières ne pourraient donc permettre d’assurer la production de seulement 500 mégawatts, un niveau insuffisant et entrainant de nombreuses difficultés pour assurer la stabilité et la fiabilité du réseau de distribution et qui menace à tout moment son effondrement complet comme cela a déjà eu lieu à plus de 7 reprises au niveau national durant les 2 dernières semaines.

Par ailleurs, l’EDL dénonce le refus de la Banque du Liban à lui permettre de disposer du solde en livres libanaises issus des abonnements dont elle dispose, lui interdisant de facto de pouvoir acheter du fioul ou encore les pièces nécessaires à la maintenance de ses centrales et réseau de distribution.

L’EDL informe par conséquent sa clientèle qu’elle ne pourra plus assurer la fourniture d’électricité en raison de la situation actuelle.

Cette annonce intervient alors que la population libanaise est déjà confrontée depuis plusieurs mois maintenant à d’importantes coupures de l’électricité publique, jusqu’à atteindre seulement 2 heures de courant par jour jusqu’à menacer des secteurs critiques comme le fonctionnement des hôpitaux ou encore du réseau de distribution de l’eau. Par ailleurs, les générateurs de quartier sont également confrontés au manque de carburant, induisant d’importantes coupures quotidiennes.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն