Le Premier Ministre Saad Hariri
L'ancien Premier Ministre Saad Hariri

L’ancien premier ministre a choisi de s’exprimer sur le réseau social Twitter pour commémorer le 14 mars 2005.

14 mars 2005 : Le martyre de Rafic Hariri et de ses compagnons a amené à la plus grande mobilisation populaire de l’histoire du Liban. Le peuple desserre les chaînes de la tutelle et est victorieux pour son unité nationale. Nous n’oublierons pas.

Saad Hariri, le 14 mars 2022

Ce tweet intervient alors que l’ancien premier ministre a choisi de se retirer de la vie politique et annoncé qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections législatives.

Ce choix via un réseau social intervient contraste avec les années précédentes où étaient organisées des rassemblements puis des réunions en vue de commémorer le 14 mars 2005, date à laquelle, plus d’un million de personnes s’étaient rassemblées au centre-ville de Beyrouth suite à l’assassinat le 14 février 2005, de l’ancien premier ministre Rafic Hariri, pour réclamer le retrait des troupes syriennes alors présentes au Liban.

C’était ensuite constituée une alliance politique à partir de mai 2005, appelée 14 Mars politique mais excluant le Courant Patriotique Libre qui faisait alors cavalier seul lors du scrutin législatif de l’époque. Le CPL reprochait à l’Alliance du 14-Mars de ne pas se soucier des interférences extérieures autres que syriennes et notamment saoudiennes ou israéliennes.

Cela n’a pas empêché les gouvernements présidés par des personnalités du 14 mars d’inclure le mouvement Amal, le Hezbollah qui faisaient eux partis du 8 Mars, autre manifestation qui s’était déroulée en 2005, et le CPL, en leur sein sous couvert d’une nécessaire union nationale.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.