Publicité
Home غير مصنف Selon Najib Mikati, “le peuple vole l’état”

Selon Najib Mikati, “le peuple vole l’état”

S’exprimant devant le parlement, le premier ministre sortant Najib Mikati a défendu la proposition de budget et notamment un de ses volets concernant les différentes parties utilisées dont la parité officielle de 1507 LL/USD pour les salaires même multipliés par 3, la parité de 12 000 LL/USD et celle de 20 000 LL/USD pour les importations et certaines dépenses.

Il a ainsi tenu des propos polémiques estimant qu’à la parité de 1500 LL/USD, “le peuple vole l’état”, concernant ce volet alors que ce budget est largement critiqué par ailleurs notamment comme étant impossible à équilibrer. De sévères critiques ont également été adressées par le Fonds Monétaire International qui estimait impossible à tenir sur la question de la parité et des importations.

Le premier ministre a également répondu aux parlementaires , indiquant que leurs avis seront pris en considération lors de la préparation du prochain budget.

Le discours de Najib Mikati

“Monsieur le Président, nous avons entendu de la part de Son Excellence les représentants des propos liés à leur opinion sur le budget et la situation actuelle. . Je dis merci à tous ceux qui ont attiré notre attention   sur des questions fondamentales dans le budget, ou qui ont exprimé une opinion ou une critique constructive , et nous prendrons toutes les opinions en considération lors de la préparation du prochain budget.

Tout le monde sait que nous sommes entrés dans un bâtiment fissuré entouré de mine , et chaque pièce de ce bâtiment est exposée à un incendie à chaque instant. Nous sommes une seule équipe, et ce qui compte pour nous, c’est ce pays. Nous tendons la main pour coopération constructive. Nous ne revendiquons pas la perfection, parce que c’est impossible, mais plutôt Nous avons élaboré un plan de redressement, et l’avons envoyé au Parlement pour qu’il l’examine et bénéficie de vos vues. L’article 69 de la constitution dit qu’en cas de démission du gouvernement, le parlement restera en session permanente jusqu’au vote de la déclaration ministérielle pour le prochain gouvernement, et cela signifie de l’avis de certains législateurs que nous sommes partenaires, et j’ai l’honneur que nous travaillons ensemble pour un véritable sauvetage.

Le pays a besoin d’être sauvé, et cela ne peut se faire que si nous travaillons ensemble et coopérons en plénière, en tenant compte de deux choses fondamentales :  Non au populisme dans cette affaire parce que le patriotisme prévaut, et il n’y a pas de place pour déni, car le réalisme doit prévaloir . On ne peut pas vivre dans un état de déni de la réalité existante. Chacun dit ce qu’il veut, ou la rue reste maîtresse de la réalité. Il y a des hommes d’État, et vous êtes à leur tête l’État du président Berri , l’honorable Parlement, et Son Excellence les honorables représentants, et nous tous devons agir dans un esprit de coopération, car le pays a besoin de nous.

Est-ce que quelqu’un pense qu’on ne sent pas ce qui se passe dans la rue ? Est-ce que vous pensez que lorsque j’entre dans le Grand Sérail, je ne ressens pas d’anxiété dans les yeux du policier qui salue, et son besoin d’acheter des médicaments pour lui et sa famille, et pour payer les frais de scolarité ? Ce policier qui ne dépasse pas son salaire de 70 $ se tient avec respect et fait son devoir, ne mérite-t-il pas un salut ? Oui, je sais exactement ce que ce policier subit dans sa vie quotidienne et assurer le minimum nécessaire pour une vie décente. Je sais que la plupart des familles ont des maladies chroniques et cancéreuses, et sont à la recherche de médicaments , je souhaite à Son Excellence le Ministre de la Santé La personne en mission avec l’Organisation Mondiale de la Santé était là pour vous expliquer ce qui se passe dans le secteur pharmaceutique. Nous avons découvert que les médicaments subventionnés que nous importons sont sortis clandestinement du Liban. Par conséquent, le processus de distribution a été organisé selon un système d’information précis et un dossier a été ouvert pour que chaque patient reçoive son médicaments selon l’heure exacte.

Avant la démission du gouvernement, nous avons pris la décision de transférer un montant de 35 millions de dollars au ministère de la Santé, puis nous avons rencontré le chef de la commission parlementaire de la santé, et le montant a été augmenté de 5 millions supplémentaires, et il y a une dizaine de jours, une demande a été faite pour augmenter le montant à 45 millions de dollars, et j’espère lors de la discussion du budget du ministère.” Il est vrai que l’augmentation viendra du budget, et si cela ne arriver, je m’engage à conserver les fonds alloués à l’achat de médicaments.

Concernant la question de l’Université libanaise qui rassemble les fils de la patrie , nous soutenons les droits des professeurs et le retour des étudiants.aux sièges de l’école. Quelqu’un pense-t-il que nous ne connaissons pas les problèmes de notre université nationale paralysée, et que nous ne ressentons pas la souffrance d’un professeur dont le salaire ne dépasse pas quatre millions de livres syriennes, et qui ne suffit pas comme indemnité de mutation ? Lors de la discussion du point sur le budget de l’Université libanaise, j’espère que nous accorderons les augmentations nécessaires à l’université pour qu’elle puisse s’acquitter de ses fonctions comme il se doit. Au sujet de l’administration publique, nous sommes tous conscients des problèmes existants, et lors de la dernière session législative, le président a demandé où en était l’enquête fonctionnelle et administrative de l’administration publique, que les deux gouvernements précédents s’étaient engagés à mettre en place et n’avaient pas été envoyé au Parlement. C’est pourquoi, malgré les circonstances difficiles, j’ai demandé au Conseil de la fonction publique et à son président de remplir immédiatement l’enquête sur l’emploi, et elle a été envoyée à votre État et à l’honorable conseil il y a dix jours, et j’espère qu’elle sera distribuée à Son Excellence les Représentants. Cette enquête se compose de 188 pages et traite de toute la réalité du management, du nombre d’employés, et du nombre dans chaque secteur.

Je connais très bien l’ampleur des problèmes dont souffrent les salariés, et pour cette raison, nous avons décidé, en plus de payer la retraite de base, de donner une allocation sociale et une allocation de production, et dans ce cadre, à la place de diviser le montant en trois sections, il a été suggéré que le salaire soit payé trois fois par mois. Quelqu’un pense-t-il que nous ne connaissons pas les problèmes des retraités ? Une délégation de retraités m’a rendu visite et s’est plaint que ce qu’ils reçoivent comme pension de retraite , dans leur vieillesse , n’est pas égal à une partie du prix des médicaments dont ils ont besoin, comment ne pas ressentir avec ces personnes ? Ne ressentons-nous pas la souffrance des prisonniers à qui nous ne pouvons pas fournir de nourriture ? Ne savons-nous pas l’ampleur  du problème des déchets dans les rues ?

Toute cette description nous amène au sujet principal, qui est le dossier budgétaire. Ces dernières années, le budget général était égal à 17 milliards de dollars. Cette année, le budget est devenu égal à un milliard de dollars, et nous chercher à équilibrer aussi entre les dépenses et les importations. On nous a beaucoup interrogés, notamment Salameh (Ndlr: le gouverneur de la Banque du Liban). le budget, tout le montant alloué à l’entretien routier est de 250 milliards de livres , soit environ 6 millions de dollars.Où obtiendrons-nous les fonds nécessaires si nous ne coopérons pas tous ensemble ?

Monsieur le Président, lorsque nous avons approuvé le budget, Son Excellence le ministre des Finances a déclaré : “C’est un budget rectificatif pour une phase de transition, qui a un caractère d’urgence.” Des décennies d’années ont passé, et le Le président de la commission des finances a indiqué que pendant plus de 12 ans , il a fait des recommandations concernant la préparation du budget qui n’ont pas été prises en compte. Le gouvernement a été suspendu du 13 octobre au 13 janvier. Dès la reprise des séances du cabinet, le ministre des Le ministère des Finances a présenté le projet de budget, et nous l’avons approuvé et approuvé en février.

Nous connaissons tous toute la réalité qui existe dans le pays, et si nous ne coopérons pas, alors sur qui allons-nous compter ? La seule alternative à la coopération entre tous pour approuver le budget est “pas de budget”, c’est-à-dire un retour aux dépenses sur la règle des douze mois, qui ne respecte pas les nouvelles dépenses. Tout rejet de ce budget signifie, en pratique, un retour aux importations à un taux de change de 1500 livres pour un dollar .Ce qui signifie plus de vol des revenus de l’État. Dans la période récente, le volume des importations a augmenté de 4 milliards de dollars et les commerçants stockent les marchandises dans leurs entrepôts en attendant que le dollar des douanes soit relevé. Acceptons-nous d’être les témoins du vol de l’État ? Nous devons coopérer au lieu de procéder avec la mauvaise approche et la logique du « désactive-moi, ton dysfonctionnement ». Je peux maintenant énumérer ce que fait chaque ministre de son ministère.

Certains disent que le prêt de blé de la Banque mondiale, estimé à 150 millions de dollars, coûte annuellement à l’État 5 500 milliards de livres, et que le montant n’est pas inclus dans le budget. Ce n’est pas vrai, mais au contraire, il sécurise des revenus pouvant atteindre environ 900 milliards de livres libanaises si nous remplaçons le blé par de la farine et le vendons aux moulins et aux boulangeries, et en retour il n’y a aucun paiement à verser à la Banque mondiale car le prêt prévoit une période de grâce de 3 ans avec facilités Le budget pour l’année 2023, mais ce n’est pas vrai que ce qui doit être envoyé maintenant, il faut d’abord en discuter en Conseil des ministres, puis l’envoyer à la Chambre des représentants dans le dernier trimestre de cette année.

Soyons réalistes dans l’approche de tous les problèmes, et notre objectif en est un, qui est de sauver le pays. En 2021, la croissance a été inférieure de 11%, et du début de cette année à la fin juillet, il y a une augmentation de 2,2 pour cent par rapport à l’année dernière. Il y a des secteurs qui fonctionnent et le pays est sur la bonne voie. L’industrie fonctionne et l’agriculture est dans une certaine mesure mobile, et il n’est pas permis de tout noircir. Considération : Pour la première fois, il Il a été précisé dans le projet de budget (article 121) que dans un délai d’un mois à compter de l’avertissement à l’occupant de la propriété marine de payer ce qu’il doit et les amendes, cette installation est fermée à la cire rouge et ne subsiste qu’après paiement des amendes.

Le président, dans les budgets approuvés au cours des années 2018, 2019 et 2020, a approuvé des réformes de fond. Ont-elles été mises en œuvre ou la polarisation politique les a-t-elle perturbées ? Depuis l’an 2000 et après les conférences de Paris 1, Paris 2 et Paris 3, un certain nombre de lois de réforme ont été adoptées à la Chambre des représentants. Aujourd’hui ? Il n’y a pas de volonté politique pour mettre en œuvre ces réformes. Quatre organismes de réglementation ont été approuvés dans les communications, l’électricité et l’aéroport, alors pourquoi n’ont-ils pas été mis en œuvre ? Le gouvernement est-il responsable Ou “l’héritage est lourd.” La responsabilité nous impose de gérer de manière responsable, alors coopérons ensemble tant que la préoccupation est une et l’objectif est un. Coopérons pour approuver le budget et approuver les amendements nécessaires, et nous sommes prêts pour la discussion et la recherche.

Dans le dossier de l’électricité, je dis qu’aujourd’hui nous sommes confrontés à un nouveau dilemme lié au fonctionnement des usines. Nous avons pris la décision d’exploiter les usines de Zouk et de Jiyeh. fumée noire, une action en justice a été immédiatement intentée et le chef de l’usine a été conduit au commissariat, et sur décision du juge des affaires. La demande urgente lui demandait de signer un engagement de ne pas faire tourner les moteurs de l’usine. Nous voulions faire fonctionner l’usine avec seulement 200 mégawatts pour fournir de l’électricité aux stations d’eau. Il y a environ deux semaines, le conseil d’administration d’EDL a pris la décision d’augmenter le tarif et la décision a été approuvée par Son Excellence le ministre de l’Énergie, et hier le ministre des Finances approuvé, et nous attendons qu’une décision soit rendue. Un cas exceptionnel signé par Son Excellence le Président et moi-même, et ensuite il est possible de commencer à importer du gaz de Jordanie, car l’augmentation du tarif était une condition de base pour assurer le chemin de l’Autorité de régulation de l’électricité.

Le directeur chargé du dossier à la Banque mondiale à Beyrouth a également visité le ministère de l’Énergie et a personnellement pris connaissance du processus de formation de l’organisme de réglementation, comme il se doit. Nous avons également des groupes électrogènes qui produisent environ 1 400 mégawatts. , mais ils ont besoin de mazout, et si nous allons vendre des kilowatts pour moins d’un demi centime. Des kilowatts, il n’est pas possible d’acheter du mazout. Grâce au tarif proposé, il est possible d’acheter du mazout, mais nous en avons besoin sorte de fonds de roulement pour commencer à fonctionner. Nous sommes en train de chercher auprès des organisations internationales pour fournir cette matière. Un des représentants a déclaré hier qu’un des quartiers d’Achrafieh est privé d’électricité. Il y a une semaine, et aujourd’hui, je dis que le ville de Tripoli est privée d’électricité et d’eau depuis un mois. Nous n’envisageons pas la question du point de vue des considérations régionales et nous sommes tous dans le même bateau, et je suis prêt à coopérer avec tout le monde, et vous considérez comme un gouvernement exécutif, et observer et légiférer et soumettre la proposition que vous voulez sauver le pays. Nous continuerons à travailler ensemble pour décider de ce qui est nécessaire.

La session a été ensuite ajournée faute de quorum.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

NO COMMENTS

Un commentaire? إلغاء الرد

Exit mobile version

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: