Le ministre par intérim du Travail Boutros Harb a estimé, sur les ondes de la VDL-Liberté et Dignité que le prochain du gouvernement ne sera pas formé sans ingérences « régionales », allusion aux interférences faites par des puissances étrangères dans le processus de formation du prochain cabinet dirigé par le Premier Ministre Nagib Mikati.

Le ministre a également accusé « les alliés du premier ministre Nagib Mikati » et particulièrement l’ancien premier ministre Michel Aoun, d’imposer des conditions qui nuisent au rôle du Président de la République et du Premier Ministre.

« Le Président de la République n’a plus de rôle, le premier ministre, plus de valeur », a déploré Boutros Harb.

Comments are closed.