Avis de très haute importance : Je tiens à informer publiquement que je dégage toute responsabilité de ce qu’est devenu actuellement l’ouvrage publié par l’APPL intitulé « Palais Chehab » sur lequel figure mon nom  en tant que « rédactrice du texte ».

Le projet actuel ne ressemble en rien au projet que j’avais défini au préalable avec l’approbation de toutes les parties concernées, notamment au niveau du plan, du contenu, de l’agencement du texte et des photos, ainsi que de la forme et de la présentation de l’ouvrage.

J’avais mis entre les mains de l’équipe de l’association mon texte, qui devait encore subir quelques modifications appropriées, dans l’attente que l’on me contacte. Silence radio, jusqu’au jour où je découvre par pur hasard que le livre a été imprimé sans ma connaissance, et que l’association invite ses amis au « vernissage du livre »* sans me mettre au courant non plus.

En conséquence de ce qui précède, j’estime que je ne peux voir mon nom associé à un ouvrage tel que présenté actuellement, avec ma déception de voir mon texte et mes photos qui y figurent, modifiés à souhait, sans en avoir préalablement été informée et sans mon accord.

Je me dissocie de ce qui est advenu du livre, et indique qu’il ne relève plus de ma responsabilité, puisque détourné par rapport au projet initial dans l’optique duquel j’avais travaillé, et qui a été corrompu. Je me réserve cependant la garde et la défense des droits sur mon travail initial par les moyens que je jugerais appropriés. Il n’est pas permis de faire un détournement d’un ouvrage conçu et rédigé par un auteur sans la permission de cet auteur ; ceci est désigné par une atteinte à la propriété intellectuelle. En foi de quoi, je publie cet avis, à regret certes, mais je refuse qu’on manque d’égards à mes efforts, mon travail et mon nom, pour des raisons injustifiables.

* (eh oui, selon le carton d’invitation, on invite au vernissage du livre, au lieu d’inviter à sa signature…)

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Italiano Español Հայերեն

Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais dont elle est actuellement présidente. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/

Comments are closed.