L'entrée principale de la Banque du Liban (BDL) Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés
L'entrée principale de la Banque du Liban (BDL) Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés

La valeur de la livre libanaise s’effondre sur la plateforme d’échange de la Banque du Liban intitulée Sayrafa, avec un taux de parité de 21 000 LL/USD. 3 500 000 millions de dollars ont ainsi été échangés ce vendredi 26 novembre alors que la livre libanaise est également à son plus bas niveau au marché noir, avec une parité supérieure à 25 000 LL/USD.

Cette information intervient alors que la Banque du Liban a menacé d’actions judiciaires les principales plateformes de téléchargement d’applications par un communiqué publié aujourd’hui.

Cette détérioration n’est pas une surprise, jugent pourtant les spécialistes qui notent que la Banque du Liban a obligé notamment les importateurs de carburants à financer 10% des achats sur les marchés parallèles, induisant une pression supplémentaire sur la livre libanaise.

Outre cette décision, les opérateurs préemptent également une hausse prochaine de la masse monétaire, en faveur d’un projet d’augmentation des indemnités des transports accordés aux fonctionnaires ou encore le fait d’avoir accordé à ces mêmes fonctionnaires et aux retraités de la fonction public, un demi-mois supplémentaire dans une vaine tentative de faire face à la détérioration de la valeur de leurs salaires.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.