L'axe Jezzine Saïda interrompu à la circulation. Crédit Photo: NNA
L'axe Jezzine Saïda interrompu à la circulation. Crédit Photo: NNA

Le ministère de l’énergie a répondu aux sociétés de distribution de carburants, indiquant qu’aucune mise à jour des prix des carburants ne sera publié tant que des tankers ne seront pas en train de décharger leurs marchandises. Ces propos interviennent alors que les sociétés distributrices de carburants refusaient d’ouvrir les pompes des stations essence tant qu’une nouvelle grille tarifaire ne sera pas publiée et alors que les prix du pétrole flambent dans le monde, parallèlement à une nouvelle détérioration de la valeur de la livre libanaise face au dollar.

Ainsi, certaines sources font état d’un bras-de-fer entre sociétés importatrices qui souhaitent ainsi écouler les stocks déjà présents sur le territoire à des tarifs plus élevés et les autorités libanaises qui souhaitent au contraire, que cette augmentation ne puisse se produire avec les stocks pré-existants. Les autorités locales semblent ainsi également vouloir vérifier les stocks des stations actuelles mais également ceux présents dans les centres de stockages des sociétés de distribution.

Le ministre Walid Fayad a mis en garde des sociétés de distribution et les propriétaires de station essence face au chantage subi par la population. Il estime ainsi que ces derniers violent la loi en refusant de vendre des carburants pourtant achetés aux prix actuels.

Ce nouveau développement a provoqué la fermeture de nombreuses stations essence tandis que d’autres, toujours ouvertes, se trouvaient assaillies par les automobilistes.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.