Les Forces de sécurité intérieure ont intercepté dans la nuit du 24 au 25 novembre, un bus tentant de faire franchir la frontière syro-libanaise.

À son bord, 24 personnes dont des femmes et des enfants, illégalement entrés au pays des cèdres via la région de Wadi Khaled, tous de nationalité syrienne.

Les FSI ont également arrêté les personnes responsables de ce trafic d’être humain qui auraient reçu d’importantes sommes d’argent. Par ailleurs, 6 personnes ont été déférées devant la justice pour complément d’enquête, indique le communiqué publié à cette occasion alors que l’enquête se poursuit pour totalement démantelé le réseau de passeurs.

Pour rappel, le Liban compte actuellement plus d’un million et demi de réfugiés syriens dont beaucoup sont impactés par la grave crise économique que traverse actuellement le pays des cèdres. Certains tentent ainsi de passer au Liban pour ensuite tenter la traversée vers Chypre, considérée comme une porte d’entrée en Europe.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.