La livre libanaise poursuit sa chute au marché noir pour le 4ème jour consécutif, avec un taux de change de 13 425 LL/USD à l’achat et de 13 475 LL/USD à la vente en raison de la détérioration de la situation politique, de l’absence de tout progrès en ce qui concerne la composition du gouvernement mais également en raison de la décision de la Banque du Liban de maintenir la circulaire 151 en dépit d’une décision du conseil d’état qui l’estime illégale.

Pour rappel, cette circulaire a instauré un taux de change de 3 900 LL/USD pour le retrait des comptes libellés en dollars au lieu du taux de change officiel de 1500 LL/USD, amenant paradoxalement de nombreux déposants à retirer leurs fonds à ce taux de 3 900 LL/USD pour ensuite acheter des devises étrangères au marché noir tentant ainsi de limiter leurs pertes.

Cependant, cette procédure permet également aux banques libanaises de limiter leurs pertes financières après avoir, au cours des années précédentes, échanger les dollars de leurs clientèles en monnaie locale sous forme de certificat de dépôt, à des taux d’intérêts plus élevés auprès de la Banque du Liban. Cette procédure est similaire à un schéma Ponzi, estiment de nombreux observateurs.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Italiano Español Հայերեն