Plusieurs routes ont été coupées ce matin dans la capitale Beyrouth, en raison de la dégradation des conditions sociales et économiques ainsi que celle de la livre libanaise face au dollar.

Il s’agit notamment de l’intersection Abdel Nasser, de celle à proximité de la caserne des Forces de Sécurité Intérieure à Cola ou encore des routes du centre-ville de Beyrouth au niveau de la mosquée al Amine, du journal An Nahar et du siège du Parti Kataeb.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.