Riad Salamé sur Al Hadath, 24 mai 2021

Un accord aurait été conclu entre le gouvernement et la Banque du Liban concernant le chiffrage des pertes du secteur bancaire, un point primordial pour la relance des négociations avec le FMI, indiquent plusieurs sources médiatiques

Ce chiffre serait inférieur à celui présenté par le précédent gouvernement, soit inférieur à 63 milliards de dollars, un chiffre pourtant confirmé par les estimations du FMI et alors que les spécialistes soulignent que les pertes se sont accrues depuis l’année dernière même.

Le taux de change officiel visé par ce plan pourrait atteindre les 9 000 LL/USD ou 10 000 LL/USD. Cependant dans une interview diffusée sur Youtube, le gouverneur de la Banque du Liban estime ce taux irréalisable “sans budget qui inspire confiance, restructuration du système bancaire et négociation avec les créanciers”. Il a également estimé que le relèvement du taux de parité de retrait des dépots de devises des banques de 3900 LL/USD à 8000 LL/USD est actuellement irréalisable, “une telle opération créant des liquidités supplémentaires qui augmenteront significativement le taux de change du dollar sur le marché”. 

Riad Salamé s’en est également pris au président de la république, le général Michel Aoun, à l’ancien premier ministre Saad Hariri et au président de la chambre Nabih Berri, indiquant leur avoir demandé l’instauration d’un contrôle formel des capitaux lors de la fermeture des banques, sans avoir obtenu de réponse de leur part.

Focus

Der 2020 von der Foundation for Defense of Democracies veröffentlichte Bericht mit dem Titel Crisis in Lebanon, Anatomy of a financial Collapse betrachtet alle untersuchten libanesischen Banken als insolvent. Ihnen droht zudem ein Gerichtsverfahren, der Geldwäsche vorgeworfen wird und wegen der Verbindung bestimmter Einrichtungen mit der Hisbollah in den USA.

• Bank Audi SAL
• Bank of Beirut SAL
• Bank of Beirut und die arabischen Länder SAL
• Bankmed SAL
• Banque Libano-Française SAL
• BLOM Bank SAL
• Byblos Bank SAL
• libanesisches SAL-Guthaben
• Fenicia Bank SAL
• Fransabank SAL
• IBL Bank SAL
• Libanon und Golfbank SAL
• MEAB Bank SAL
• Société Générale de Banque au Liban SAL

Unter den zitierten Banken:

Insgesamt würden die 14 berücksichtigten Banken eine Finanzspritze von 67 Mrd IWF und 11 Mrd. US-Dollar über CEDRE unter der Bedingung, dass die zu ihrer Aufhebung erforderlichen Wirtschafts-, Währungs- und Finanzreformen durchgeführt werden).

Nach Berechnungen eines ausländischen Experten würden alle Einrichtungen massive Finanzspritzen benötigen, allein für die BLOM bis zu 11,9 Milliarden Dollar, gefolgt von 11 Milliarden Dollar für die Bank Audi, Beträge, die heute nicht mehr zu zahlen sind . Für diese Betriebe besteht daher die Gefahr des Konkurses oder sogar der vollständigen Schließung mit erheblichen Verlusten für die bisherigen Aktionäre.

Sie könnten nur überleben, wenn sie die vorhandenen Lagerstätten zusammenlegen oder abschneiden.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.