Army Day au Festival de Jounieh 2019. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

20 pays aideront l’Armée Libanaise menacée d’effondrement en raison de la crise économique, indiquent les autorités françaises. Il ne s’agira pas d’armer l’institution militaire mais de financer les besoins les plus vitaux de ses soldats.

En effet, la crise économique qui touche par ailleurs l’ensemble de la population libanaise, impacte également les militaires qui ont vu leur solde se réduire de 90% comme la valeur de la livre libanaise. Certains foyers de militaires peinent à pouvoir même se nourrir désormais.

A l’initiative de la France, une conférence internationale s’est donc tenue hier, en présence de ces 20 pays dont certains pays de l’Union européenne, des Etats du Golfe à l’exception de l’Arabie saoudite qui était absente, de la Russie et de la Chine. Ces derniers ont promis l’envoi d’une aide humanitaire aux soldats de l’Armée Libanaise décrite comme le pilier essentiel de l’état libanais et jouant un rôle clé pour maintenir la sécurité du Pays des Cèdres.

Plusieurs de ces pays, comme la France, Oman ou encore l’Egypte ont déjà envoyé à l’Armée Libanaise des avions d’aide humanitaire avec des rations alimentaires ou même des médicaments. La Chine a, quant-à-elle, fait parvenir son fameux vaccin anti-covid Sinopharm.

Ces pays indiquent dans leur communiqué que cette assistance, si elle est nécessaire, ne doit pas remplacer les réformes indispensables dont le Liban a besoin pour retrouver sa stabilité. Cette aide sera directement acheminée à l’Armée Libanaise sans passer par les institutions gouvernementales autre que celles de cette institution.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն