La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Finalement, l’accord fioul contre dollars a été renouvelé suite à un accord entre l’Irak et le Liban. Le premier ministre a ainsi annoncé l’accord du gouvernement irakien de prolongé cet accord visant à permettre l’approvisionnement du Liban en carburant d’une autre année avec les mêmes conditions.

Ce fioul sera destiné à l’alimentation des centrales électriques locales, alors que le pays des cèdres craignait de se voir être plongé dans la nuit noire, des sources du ministère libanais de l’Énergie ayant indiqué que “les réserves de carburant de l’EDL seront épuisées d’ici la fin du mois d’août”.

Ainsi, l’Irak devrait mettre à disposition du Liban 1 million de tonnes de pétrole brut qui devrait encore être raffiné en Irak même avant d’être échangé avec des opérations internationaux qui fourniront à leur tour du fioul conforme au cahier des charges des différentes centrales électroniques du Liban

Le financement de ces achats ne ponctionnerait pas les réserves monétaires obligatoires mais serait en échange de services rendus notamment dans le secteur médical ou agricole via un compte spécial contracté auprès de la Banque du Liban.

Cet apport pourrait ainsi permettre aux libanais de jouir des 2 heures d’électricité quotidiennes au lieu d’une absence totale d’électricité publique pour un an supplémentaire.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.