Des manifestants ont pénétré dans la Chambre du Commerce à Tripoli où se déroulait une réunion avec Ahmad Fatfat, ancien député et ministre membre du Courant du Futur, obligeant ce dernier à quitter les lieux. Les Tripolitains ont manifesté expressément leur colère face à la présence de ce politicien qu’ils ont qualifié de « corrompu », soulignant qu’il sera jugé pour tout ce qu’il a déjà commis.

Sous la pression des manifestants et de leurs slogans, Fatfat a fini par se lever, jetant d’un geste nerveux un papier par terre.

Pour la deuxième fois depuis le 17 octobre, les manifestants réussissent à chasser une personnalité politique d’un endroit public. La première fois fut l’expulsion de l’ancien premier ministre Fouad Siniora d’un concert à l’AUB, après avoir été hué pendant 55 minutes d’affilée par le public qui refusait sa présence dans la salle.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն