Le député Jamil Sayyed. Crédit Photo: Parlement Libanais
Le député Jamil Sayyed. Crédit Photo: Parlement Libanais

Le député Jamil Sayed a indiqué que durant son entretien avec le Président de la République, Michel Aoun, le président lui a assuré qu’il ne demande pas le tiers du blocage dans le prochain gouvernement contrairement à ce qu’avait affirmé le Président du Parlement Nabih Berri.

Michel Aoun et Jamil Sayed s’interrogent sur les raisons qui poussent le Président du Conseil désigné Saad Hariri à vouloir que les sunnites, les chiites et les druzes nomment leurs ministres mais dans le même temps à imposer lui-même des ministres chrétiens.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.