Le dirigeant du mouvement palestinien FPLP-CG, proche de Damas et du Hezbollah, Ahmad Jibril est décédé, indique-t-on ce soir de source médiatique.

 Né vers 1938 à Yazour, sa famille s’était réfugiée en Syrie. Il rejoindra d’abord l’armée syrienne à ce titre avant de fonder le Front de libération palestinien en 1959 avec Georges Habbache, puis en 1967 le Front populaire de libération de la Palestine, toujours avec lui. Il y aura scission ensuite au sujet de l’influence syrienne sur ce groupe et il prendra le commandement du FPLP-CG. Cependant, les 2 hommes seront à nouveau ensemble pour rejeter les négociations israélo-palestiniennes menées par Yasser Arafat.

Ce dernier avait lancé de nombreuses attaques contre Israël notamment à partir du territoire Libanais et avait réussi à enlever plusieurs militaires israéliens lors de l’occupation israélienne d’une partie du territoire libanais.

Son fils Jihad Ahmed Jibril, qui lui avait succédé au commandement de l’aile militaire du FPLP-CG, a été tué par l’explosion d’une voiture piégée à Beyrouth le 20 mai 2002.

Le 12 juillet 2006, les installations du FPLP-CG au Liban situées à Naameh et à cheval au niveau de la frontière syro-libanaises au niveau de la localité de Deïr Znun seront également bombardées par les forces israéliennes en représailles au l’enlèvement de 2 soldats israéliens par le Hezbollah.

Toujours proche de Damas, il coopérera avec les forces syriennes en 2012 pour reprendre le contrôle du camp palestinien de Yarmouk tombé entre les mains de groupes islamistes et de l’ALS.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն