De gauche à droite, Marc Tourelle, maire de Noisy-le-Roi, SE. M. l'ambassadeur du Liban, Rami Adwan, Marie-Hélène Aubert, maire de Jouy-en-Josas et vie présidente du conseil départemental des Yvelines, Jacques Alexis, maire de Bailly et Bertrand Cognard, conseiller départemental des Yvelines

Agence Nationale d’Information (NNA)

ANI – Le chef du parti des “Forces libanaises”, Samir Geagea, a rencontré mercredi à Meerab la coordonnatrice spéciale des Nations unies, Joanna Wronecka.

 

Après avoir abordé les développements politiques au Liban et dans la région, Mme Wronecka a informé Geagea de l’intérêt des Etats membres pour la question libanaise et de leur accord sur la nécessité substantielle de sortir le Liban de l’impasse actuelle.

 

Pour sa part, M. Geagea s’est adressé à la communauté internationale et l’a appelée à soutenir le Liban et à l’accompagner lors de la prochaine élection présidentielle et à faire pression pour sa réalisation dans les délais constitutionnels.

 

« Une opportunité majeure se présente aujourd’hui pour élire un président réformateur souverainiste qui pourrait aider le Liban à sortir de sa crise. L’autre option est l’élection d’un président de compromis ou d’un président qui représente l’équipe du 8 mars, ce qui serait un renouvellement de la crise, voire une aggravation de celle-ci, ce qui entraverait la progression du pays et de la région vers la stabilité et la prospérité, », a expliqué M. Geagea.

 

En outre, le chef des FL a réitéré la nécessité de former une commission d’enquête internationale pour découvrir la vérité derrière l’explosion du port de Beyrouth.

 

 

=======N.A. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.